Soin Lampe TDP – Lampe « Wai Qi »

Qu’est-ce que la lampe Waï Qi (ou lampe TDP) ? lampe_wai_qi3

Une petite merveille au service de votre bien-être !

La lampe Waï Qi est une lampe chauffante à vocation thérapeutique, développée et utilisée en Chine, qui trouve son application dans la Médecine Traditionnelle Chinoise.

Le cœur de la lampe Wai Qi est constitué d’une plaque minérale circulaire recouverte de 33 minéraux, dont la présence chez l’homme est essentielle au bon fonctionnement du corps (Fe, Se, Mn, Cu, Ni, Si,…) sous diverses formes d’assemblages chimiques.

Cette plaque, activée par le corps de chauffe émet  un rayonnement infra-rouge particulier présentant une similitude avec celui émis naturellement par le corps humain en bonne santé.

De nombreuses recherches ont démontré que ce rayonnement était hautement bénéfique pour les hommes, les animaux mais aussi pour les plantes.

Le rayonnement infra-rouge particulier de la lampe Wai Qi est différent de l’infra-rouge conventionnel. Pour ces chercheurs il apparait que ce rayonnement transmet grâce et via les minéraux contenus dans la plaque une information qui favoriserait le vivant.

Fonctionnement

lampe_wai_qiQuand elle est activée par la chaleur, la plaque minérale émet un rayonnement électromagnétique dans une bande de fréquences allant de 2 à 25 microns, compatible avec la fréquence et l’intensité des ondes électromagnétiques émises par le corps humain.
Selon les concepts de la Médecine Traditionnelle Chinoise, son action potentialise les fonctions du Qi (énergie) et du sang, elle régénère, tonifie et active le Qi et par là même favorise la mobilisation du sang (disperse les stases de sang) et l’élimination des toxines. Elle accélère la décomposition des structures instables comme les cellules mortes et favorise la régénération des tissus.

Toujours selon les concepts de la médecine chinoise, elle renforce le Zheng Qi (ou énergie correcte), c’est-à-dire augmente ou favorise les capacités d’adaptation et de défense de l’organisme.
La chaleur et le rayonnement électromagnétique de la lampe chinoise sont particulièrement utiles pour la prévention des affections automnales et hivernales dues à la prédominance du climat froid et humide et l’affaiblissement de l’organisme.

Quels sont les effets sur le corps ?

En Chine, cette lampe est utilisée depuis  environ quarante ans dans le cadre clinique et le milieu hospitalier, elle est soit employée seule ou en association avec l’acupuncture, les massages et l’application des cataplasmes, pour une très large palette de pathologies allant des troubles de l’appareil digestif, locomoteurs, respiratoires, cutanés, le soutien immunitaire.

lampe_wai_qi2
Sa remarquable efficacité dans les domaines musculaire et articulaire, la fait adopter par les sportifs, elle permet en effet une meilleure récupération après l’effort et améliorerait la résolution des traumatismes.
D’autre part, les utilisateurs vantent souvent son action dans le cadre de la détente et de la recharge énergétique qualifiant la chaleur de maternante, réconfortante, diffusante, enveloppante et pénétrante. La sensation de diffusion de l’énergie à l’intérieur du corps est très concrètement ressentie. L’effet de recharge énergétique se fait sentir à la fois sur le plan physique mais également psychique.

Ainsi, la relaxation sous la lampe Wai-Qi est moyen privilégié d’entretenir sa vitalité et sa santé. Pour cela on expose de préférence le ventre, les reins et la région lombaire, le milieu du dos.

Pour la petite histoire…

C’est en 1970 que le Docteur Gou Wen Bin (1934-1986) éminent chimiste spécialisé dans les silicates et les techniques d’émaillage fut nommé directeur d’une usine de céramique dans la ville de Chongqing. Constatant les dures conditions de travail, auxquelles étaient soumis les ouvriers (milieu humide, pieds en permanence dans la boue) il s’attendait à rencontrer chez ces derniers de nombreux problèmes de santé comme cela était le cas habituellement dans de semblables conditions, or, à sa grande surprise, il constata qu’il n’en était rien : la santé des ouvriers était exceptionnellement bonne.

Il entreprit alors une étude prenant en compte toutes les données environnementales du lieu. C’est en faisant des mesures spectrographiques sur la pellicule de couleur noire qui recouvrait les parois du four et des murs alentour, qu’il découvrit la solution. En effet, cette couche de dépôt noirâtre était constituée d’une curieuse association minérale relativement complexe et c’est cette pellicule qui sous l’effet de la chaleur du four ré-émettait un rayonnement infra-rouge très particulier qui était la cause de l’exceptionnel état de santé des ouvriers.
Un programme de recherche sur les effets et les implications de ce rayonnement sur la santé humaine fut lancé, dirigé par le Dr Gou Wen Bin, le but était de comprendre, améliorer et reproduire le phénomène constaté à l’intérieur de l’usine.
C’est ainsi que fut conçue la première génération de lampes Wai-Qi, améliorées depuis…

Indications officielles des hôpitaux en Chine pour l’utilisation de la lampe Waï Qi :

Angine de poitrine
Arthrite et rhumatisme
Arthrose
Capsulite de l’épaule
Cholécystite
Cicatrisation (blessures – opération)
Constipation
Courbatures
Crampes et spasmes musculaires
Dépression
Dermatoses
Diarrhée – constipation
Digestion paresseuse et troubles digestifs
Douleurs musculaires
Eczéma
Engelures
Fatigue
Gastralgie
Grippe
Hémorroïdes
Hépatite et affections du foie
Impuissance
Infections externes
Lumbago
Migraines – céphalées
Neurasthénie
Paralysie faciale
Post-partum
Prévention des affections hivernales
Problèmes de disques vertébraux
Récupération des sportifs
Règles irrégulières et dysménorrhées
Rhume
Sciatique
Spasmes du diaphragme
Stress

Il existe, liées aux fonctions positives du rayonnement TDP, des contre-indications à son utilisation :
Forte fièvre, tuberculose, artériosclérose sérieuse, symptômes hémorragiques. En cas d’hypertension, ne pas diriger la lampe vers la tête.