Prévention et système Immunitaire

Vivre en bonne santé, avoir un bon système immunitaire est une simple question de bon sens, d’équilibre et d’harmonie, retrouvez nos conseils en matière de prévention …

La bonne santé est le résultat d’un bon équilibre entre votre vie personnelle, professionnelle, hygiène de vie et l’environnement dans lequel vous évoluez ; un symptôme qui apparaît est un signal d’alerte de votre corps qui indique un déséquilibre, en le corrigeant, le symptôme disparaît.

Ainsi après la crise que nous venons de traverser, il est bon de se rappeler qu’un système immunitaire fort vous défendra dans les meilleures conditions, quelque soit l’agent pathogène qui vous agresse. Ainsi comme Pasteur le rappelait à la fin de sa vie, « le microbe n’est rien, le terrain est tout »

3 Techniques de prévention à mettre en place au quotidien.

si1 1 – L’ALIMENTATION LE CARBURANT N°1 DE NOTRE CORPS !
A chaque repas, vous avez l’occasion de booster votre santé, prenez le temps de manger en pleine conscience, dans un environnement calme, prenez le temps de mastiquer

Privilégiez les bons gras
cela a de l’influence sur plusieurs plans : énergétique, émotionnel, mental.
Mangez sainement permet de gagner en énergie, d’être plus heureux,

Les huiles riches en Omega 3 (huile de lin, huile de chanvre…), sur des salades, crudités ou légumes cuits ; le poisson (saumon, hareng, thon…)…

Évitez le sucre raffiné, évitez le sucre raffiné caché en masse dans la nourriture industrielle, évitez les produits transformés (sucre blanc, farine blanche,…) privilégiez une alimentation saine et variée, la plus naturelle possible et « au plus proche de la cueillette »

Buvez 1l/1.5l d’eau par jour (comprend le thé, café, légumes, fruits,…), cela est essentiel pour votre corps. Mais attention de ne pas trop boire, buvez si vous avez soif ne vous forcez pas à boire si vous n’avez pas soif car vous pouvez blesser votre rein.

Le cas échéant prenez des compléments alimentaires
ils permettent de répondre à des besoins précis (vitalité, stress, sommeil, problème de peau…). Un bon système immunitaire repose sur un apport suffisant en Vitamine D, C et de zinc.

2 – L’EXERCICE PHYSIQUEsi2
Il est primordial d’avoir une activité physique régulière afin de permettre au corps d’évacuer les toxines. Il permet de libérer les tensions et lutter contre le stress physique et mental.

Le sport aura un impact positif sur le plusieurs plans : immunitaire, nerveux, la respiration, le cœur, l’appareil digestif. A vous de choisir le sport qui vous convient :

Course à Pied, Natation, Yoga, fitness, vélo, …

si3 3 – LA GESTION DES ÉMOTIONS
Tempérez votre stress, votre mental, avec quelques techniques simples telle que la

La respiration : Pratiquez régulièrement la respiration abdominale ou profonde régulièrement dans la journée. Une bonne oxygénation, rend le PH de votre corps basique, et contribue à la bonne santé, la maladie se développe toujours sur un terrain acide ; il convient aussi de ne pas abuser d’aliments acidifiants (voir ci-dessous)

La relaxation
Prenez le temps de vous relaxer en position assise ou allongée, les yeux fermés et concentrez votre
attention sur votre souffle. Ces petits exercices permettront de vous détendre rapidement.

Pensez Positif chassez vos idées ou pensées négatifs et positivez en toutes circonstances et n’oubliez pas que tout est binaire sur terre, c’est la loi du Yin-Yang, c’est pile ou face : à chaque événement traumatisant ou difficulté à surmonter, il y a toujours un côté positif, … alors prenez le temps de vous poser, relativiser une situation et émettez du positif, le positif attire le positif ….


 Les aliments acides, acidifiants et alcalinisants

Ci-dessous une liste non exhaustive d’aliments acides, à éviter ou limiter dans les cas d’inflammation. Les aliments acidifiants sont à éviter également, ils ne sont pas forcément de saveur acide, mais dans tous les cas, ils génèreront des acides au cours des processus métaboliques.

D’autres aliments sont à l’inverse alcalinisants : on va plutôt les privilégier quand on veut combattre l’acidité, terrain propice aux développements des maladies.

Les aliments acides

  • Fruits : les agrumes surtout (orange, citron, pamplemousse, clémentine, mandarine), kiwi, ananas, rhubarbe, pommes acides, tous les fruits peu mûrs, les fruits rouges, abricots,
  • Légumes : épinards cuits, oseille, cresson, blettes, tomates (surtout cuites), choux fleurs, artichaut, oignon, champignons, asperges, …
  • Laitages : yaourts, caillés, petits suisses, fromage blanc, crème fraîche
  • Condiments : vinaigre, cornichons, câpres, moutarde, ketchup, pickles, sauce tomate
  • Boissons : vin blanc, champagne, coca, sodas, limonade

Les aliments acidifiants

  • Protéines animales fortes : abats, triperie, crustacés, viandox, bouillon cube, viandes, charcuterie, gibier
  • Protéines végétales fortes : légumineuses (lentilles, soja, haricots secs, pois chiche,…)
  • Sucre : blanc, roux, miel, bonbons, sucreries
  • Farineux : pain blanc, pâtes blanches ou complètes, farine blanche, pains complets ne contenant pas de levain
  • Café, thé, chocolat, sirops

Les aliments alcalinisants

A privilégier pour combattre l’acidité

  • Les jus de légumes
  • Tous les légumes (exceptés ceux acides) : cuits à la vapeur douce ou à l’étouffée
  • Fruits doux et mûrs : bananes, pommes non acides, poires, pèches, cerises, raisins, melons, dattes
  • Pommes de terre, patates douces, potimarron, châtaignes, avocat
  • Oléagineux : sésame, amandes
  • Huiles de 1èrepression à froid : colza, noix, soja, olive, germe de blé, sésame, tournesol, pépins de courge, lin, etc.
  • Algues.